LinXea Avenir est une convention d’assurance vie multi support garantie par Suravenir. Après la souscription à ce contrat et un premier versement de 100 € minimum, 2 fonds en euros sont accessibles aux clients, avec en plus, 500 fonds en unités de comptes. Mis en circulation par le broker, le contrat d’assurance vie LinXea Avenir permet aux épargnants de choisir une administration comme ils le désirent sur des supports d’investissement disparates.

LinXea Avenir : un contrat aux offres abondantes

Une prime de bienvenue de 200 € est offerte à tous les clients pour leur souscription au contrat LinXea Avenir avant le 1er juin 2018. Afin de profiter pleinement de ce gain, il faudrait que le premier versement soit de 4 500 € pour investir une subvention d’un minimum de 40 % de ce premier versement vers des supports de placement en unités de compte. Ce boni financier est remis par l’assureur par virement dans le portefeuille du client, 3 mois après l’obtention de la totalité des documents constitutifs du dossier.

Le contrat d’assurance vie LinXea Avenir bénéficie d’un mode de contribution spécialisé. Les souscripteurs peuvent choisir des versements programmés, qui vont commencer à 25 € chaque mois, ou des montants fixes versés trimestriellement, par semestre ou chaque année.

Il propose aussi 4 fonctionnalités d’arbitrage systématiques qui vont du système de sécurité des valeurs ajoutées au dynamisme pour terminer par la mise en application du système stop loss. En plus des autres produits offerts dans la gamme, le contrat d’assurance vie présente des supports multiples dont dix SCPI, deux SCI, deux OPCi, plus de soixante trackers et deux attestations.

La gestion du contrat d’assurance vie LinXea Avenir

Distribué par le même courtier que ses homologues (LinXea Spririt, LinXea Vie et LinXea Zen), le contrat d’assurance-vie LinXea Avenir laisse aux souscripteurs la possibilité de bénéficier des avantages de la gestion par profil, de l’administration libre ou autonome, ou encore de la gestion sous mandat.

Selon la volonté de chaque épargnant, ils peuvent remettre la gérance de leur convention à Morningstar sous couvert de la commission « Freedo». À cet effet, quatre modèles d’épargnant sont présentés dans l’administration de ce mandat. Il s’agit du profil protecteur ou défensif, équilibré ou stable, actif ou dynamique et agressif ou attaquant.

Les frais à payer chaque année sont alors prélevés sur les unités de comptes à près de 0.20%, soit une somme globale de 0.80% des frais d’administration des unités de comptes. Il en est de même pour le retrait des sommes, l’épargnant peut solliciter un rachat total ou en partie séparée avec au moins 500 €. Dans un autre cas, il peut demander le rachat en partie sous-programme, et celui-ci se fait à partir d’un versement initial de 100 € chaque mois. Enfin, il peut formuler la demande à l’assureur pour une conversion de son capital investi sous forme de rente viagère qui se fera sans débourser un centime.