Le changement de rythme, une fois à la retraite, nécessite une préparation dans une vie à deux. Le fait de se retrouver ensemble dans la même maison peut être une source de conflits pouvant aboutir jusqu’à la séparation des séniors. Plus de 20% des couples français à la retraite se séparent puisqu’ils pensent que la difficulté va persister. Or, la vie de couple est un processus qui n’est absolument pas statique. Un guide de Cap Retraite pour mieux vivre en couple à 60 ans peut aider.

Cap Retraite parle des sources d’antagonisme

Les sources de conflit à la fin de la vie active peuvent varier d’un couple à l’autre même si les partenaires ne prennent pas leur retraite à la même période. La présence constante et soudaine du conjoint est une étape difficile à supporter pour les femmes au foyer.

Celles qui sont toujours restées à la maison trouvent qu’il est insupportable d’avoir leur mari avec elles durant toute une journée. Pour les femmes qui travaillent, elles craignent d’être au service de leur époux.

La retraite est mieux vécue chez les femmes que chez les hommes puisque pour elles c’est le moment de se prendre en main et de faire les activités à la maison selon les experts. Les informations avec Cap Retraite.

Conseils pour prendre soin la vie de couple à 60 ans

Fantaisie et complicité pour contrecarrer la routine :

Le désir a une ennemie jurée : la routine ! Elle peut s’installer insidieusement et creuser un grand fossé invisible entre les couples. Il est toujours bon de se poser des questions si on a une responsabilité avant de recracher les torts sur l’autre.

Pas d’âge pour le désir :

Les couples ne sont pas tous les mêmes face au désir ! Certains hommes et femmes conservent une libido active même à 80 ans alors que chez d’autres, elle peut s’émousser à l’âge de 50 ans. Rien n’est pourtant irréversible puisque la libido peut être en deuil même chez les personnes plus jeunes.

Ce n’est pas l’âge ou la durée du couple qui agit sur le désir, c’est surtout la découverte et l’envie, explique certains couples âgés.

La sexualité à 60 ans : pas de problème

La quête du plaisir est naturelle chez les séniors tant que la condition physique le permet. Cap Retraite donne son avis sur ce lien You Tube : il n’est pas rare de donner un second souffle à son désir en tant que sexagénaire.

Les séniors peuvent accorder de l’importance au monde de la sexualité contrairement à toutes les idées reçues ! Prendre du plaisir entre couple n’a rien d’exceptionnel ou de marginal à cet âge.

Il est seulement possible que la performance ne soit pas la même qu’à 20 ans mais cela ne veut pas dire que leur vie sexuelle est maintenant un fleuve tranquille.

Bref, les câlins et les petites chamailleries sous la couette sont loin de cesser même si l’âge avance, affirme Cap Retraite (Les détails ici). Une personne a beau avoir 100 ans, elle peut toujours y être attachée si son état de santé le permet.