Les véhicules anciens intéressent beaucoup de personnes. En effet, une voiture est dite ancienne quand son âge dépasse la trentaine d’années et que son concepteur cesse d’en produire. La rareté de ces voitures de collection montre qu’elles sont plus valeureuses que les voitures modernes.

Pour les amateurs, posséder un véhicule ancien représente une grande fierté. Mais cela implique de grands travaux pour garder leur état en bonne marche et en bonne qualité. L’entretien de ces automobiles nécessite un travail de fond, il faut donc examiner chaque point du véhicule.

L’entretien de la carrosserie d’une voiture ancienne avec Aissa Hamada

La carrosserie est la partie extérieure d’une voiture, elle représente sa forme et son aspect. La forme et la peinture des véhicules anciens sont souvent usées, il est aussi rare de voir une voiture à l’état d’origine parfaite. Mais les autos d’un grand amateur sont biens entretenues. Pour bien faire l’entretien d’une voiture ancienne comme le propose Aissa Hamada, il faut prendre en compte le soin de l’extérieur. Il n’est pas indispensable d’être un expert pour le garder en beauté. Des techniques de base sont alors proposées pour cela.

Le lavage est le premier travail pour conserver l’état d’une carrosserie, que se soit pour une voiture de collection ou un véhicule moderne. Il permet avant tout de garder sa propreté et sa qualité. Il y a plusieurs moyens de procéder au nettoyage, le lavage au rouleau, au jet à haute pression ou à la main. Mais il reste que le lavage manuel est la meilleure façon de nettoyer l’extérieur, c’est plus économique et plus précis.

Il est très facile d’y procéder et tout le monde sait le faire, mais il y a des techniques plus élaborés pour bien le pratiquer. Il faut avant tout placer le véhicule dans un endroit à l’abri du vent et peu ensoleillé. Les outils à disposer sont des seaux d’eau, du shampoing de lavage, des chiffons et des éponges ou des gants.

En premier lieu, il faut mouiller la totalité du véhicule avec un peu d’eau chaude. Ensuite, frotter la carrosserie à l’aide d’un gant ou d’une éponge trempé d’eau savonneuse. Le nettoyage doit commencer par le toit et les pares brises, ensuite le corps et se termine par les pneus et les jantes. Après les mousses, il faut beaucoup rincer avec de l’eau. Enfin, essuyer la carrosserie à l’aide d’un chiffon permet de faire sécher manuellement les traces humides.

Le lavage au rouleau est une façon plus réputé mais moins efficace que la pratique manuelle. Les stations spécialisées procèdent souvent avec ce type grâce à sa rapidité. Cependant, il faut toujours vérifier la fermeture des portières et des fenêtres pour que l’intérieur ne soit pas touché.

D’autres stations proposent des méthodes automatiques, le lavage au jet à haute pression. C’est aussi une technique très réputée grâce à sa rapidité et sa précision. Il faut juste faire attention à ce que les parties de la peinture dégradée soient peu touchées car la pression de l’eau est très forte au point qu’elle puisse l’abimer davantage.

Il y a des marques qu’un simple lavage ne peut pas effacer. Les taches de résines ou de goudron sont difficiles à enlever, il faut donc employer d’autres manières. L’application du polish est alors recommandée.

Il y a trois sortes de polish pour chaque degré de marque : le polish très abrasif, intensif et en finition. Si l’application du produit très abrasif est nécessaire, il faut ensuite mettre des couches en intensif et de finition. Cependant, il est essentiel de connaître la façon d’y appliquer.

A l’aide d’un chiffon propre, il faut recouvrir la carrosserie d‘une couche du produit. Ensuite, il faut le laisser sécher entre 15 à 30 minutes avant de l’essuyer avec un autre chiffon. Apres l’étape de polishage, il est nécessaire de passer à l’étape de lustrage et de la cire.

Pour rendre l’état de la carrosserie plus lisse, il faut y appliquer du lustrant ou de l’huile hydratante spécialement conçu pour ce genre de travail. Il faut, par la suite, ajouter une couche de cire à l’aide d’un chiffon. Avant de retirer les excès de cire sur la carrosserie, il faut attendre environ une quinzaine de minutes pour que le produit fasse effet.

Le moteur d’une voiture de collection

Le moteur est le cœur d’une voiture qui lui permet de fonctionner et de le mettre en marche. Pour un bon entretien, le soin du moteur est un travail primordial à faire. Mais avant d’œuvrer sur le moteur, il y a quelques habitudes à conseiller pour maintenir son état.

Pour son bon fonctionnement, il faut garder de bonnes façons de le conserver.

Pour cela, sa température joue un grand rôle. Avant de rouler, il est indispensable de vérifier la température du moteur. Normalement, il faut attendre qu’il atteigne 90 degrés avant de le déplacer. Au repos, les circuits de lubrifications, les huiles et les pièces mécaniques refroidissent. Pour que ces éléments puissent bien marcher, le chauffage est nécessaire.

Cette procédure permet une longévité au cœur du véhicule. Le filtre à carburant a pour fonction de retenir les impuretés de carburant dans le réservoir. Le rôle du filtre à air est de protéger le moteur contre les saletés que le flux d’air emporte. Quant au filtre à huile, il retient les débris mélangé dans les huiles moteurs.

Ces trois types de filtres agissent de manière à protéger le moteur contre les éléments néfastes qui engendrent son mauvais fonctionnement. Il ne faut pas attendre que ces pièces soient abimées pour les changer. Il faut toujours songer à les remplacer régulièrement.

Il y a plusieurs types de qualité de carburant, il y a ceux qui sont hauts de gamme et d’autres qui sont de basse qualité. C’est certain que la haute qualité coute cher mais elle participe à un bon entretien du moteur.

Avec ces conseils, le moteur d’une voiture de tout type et de toute génération peut être bien conservé. Ces simples actions permettent l’allongement de fonctionnement de la voiture. A propos d’entretien de voiture ancienne, Aissa Hamada insiste qu’il faut faire des actions supplémentaires. Cela peut couter certainement de l’argent mais c’est indispensable pour son état.

Il est crucial de veiller à ce que le moteur ne soit pas encrassé. Dans ce cas, le moteur perd de la puissance, a du mal à se refroidir et ne fonctionne pas normalement. Cela peut se constater par le son qu’il évoque.

Les encrassements sont des résidus dans le moteur qui se posent sur les pistons, les soupapes et dans les segments. En général, les courts trajets peuvent produire rapidement les encrassements. Pour enlever ces déchets, un nettoyage s’impose.

Pour les voitures anciennes, il faut songer à nettoyer le moteur à partir de 30 000 km. Des professionnels proposent des services pour faire le travail. En effet, faire ce genre d’entretien nécessite beaucoup de délicatesse. Il est aussi possible de le faire soi même mais il faut être assisté par un professionnel lors de la première pratique.

Des mesures de précaution doivent être prises avant de faire le nettoyage. Le moteur doit être à une température basse pour que le produit de nettoyage puisse faire effet. Des outils de protections doivent être à disposition pour éviter les déchets qui nuisent à la santé. Les parties sensibles à l’eau doivent être aussi protégées par des films plastiques.

La procédure de nettoyage se fait à l’aide des produits dégraissants ou de l’eau savonneuse. Toutes les parties encrassées doivent être nettoyés délicatement avant d’être rincé. Apres le nettoyage, il faut appliquer de la cire pour protéger le moteur contre la rouille. Sur les autres parties du moteur, le graissage est nécessaire.

La vidange est un travail d’entretien qui permet le bon fonctionnement de la voiture et la longévité du moteur. Ce processus consiste à changer l’huile du moteur ainsi que le filtre à huile pour limiter les frottements entre les pièces métalliques et conserver la qualité de l’huile.

Faire de la vidange est nécessaire pour préserver le bon fonctionnement de tous les systèmes de l’automobile. En générale, la vidange doit être réalisée chaque 5 000 km que la voiture ancienne effectue. Il faut bien choisir le lubrifiant à utiliser pour les voitures de collections car certains produits de ne sont pas compatibles à l’ancienne système et peut engendrer des effets néfastes au moteur. Les services de vidanges sont proposés par des professionnels, ils peuvent aussi conseiller sur le type d’huile à utiliser.

Entretien général d’une voiture de collection

Une voiture ancienne est un peu plus difficile à entretenir qu’un véhicule moderne. Pour qu’elle marche parfaitement, il faut constamment faire des révisions. Celles-ci dépendent de la marque et de l’état de fonctionnement.

Dans ce type d’opération, les vérifications doivent être accomplies, cela commence par des vérifications globales jusqu’aux moindres détails. C’est aussi recommandé par Aissa Hamada pour le bon entretien d’une voiture ancienne.

Les pneus sont les pieds des voitures. Ils n’ont pas vraiment besoin d’être entretenus mais quand ils sont usés, il faut songer tout de suite à les changer. En effet, se procurer un pneu adapté n’est pas facile car ces modèles sont très anciens. Cependant, les fabricants de pneumatiques en conçoivent spécialement pour les collections. Son état dépend ensuite de sa pression d’air.

En ayant une automobile de modèle rare, les propriétaires ont tendance à rouler avec une charge un peu excessive. Or, la charge de tout type de voiture doit être limitée pour conserver la suspension, le moteur, les freins et les autres éléments de l’auto.

Certains fanatiques de voitures anciennes comme Aissa Hamada aiment bien s’occuper de l’extérieur ainsi que de l’intérieur du véhicule. L’intérieur d’une voiture comprend le volant, les sièges, le levier de vitesse, le tableau de bord, les moquettes et l’ensemble des éléments utilisés par le conducteur et les passagers.

Entretenir l’intérieur rehausse aussi la beauté de l’automobile. Pour cette opération, les sièges doivent être couverts pour ne pas trop user le capitonnage. Si les moquettes sont abimées, il faut les restructurer. En général, ces deux éléments sont primordiaux mais chacun peut songer à personnaliser son intérieur.

Le réservoir ne doit jamais être vide car cela peut engendrer de mauvaises conséquences vis-à-vis au moteur. Il faut toujours vérifier la jauge de carburant pour savoir s’il est presque vide ou non.

Le refroidissement joue un rôle très important dans le fonctionnement. Il permet de stabiliser la température du moteur pour ne pas trop se chauffer. En effet, la combustion dans le moteur a pour but de libérer de l’énergie mécanique pour le déplacement de la voiture.

Par contre, l’énergie que la combustion libère se divise en deux, l’une devient une énergie mécanique et l’autre procède à la montée de la température. Celle-ci ne se limite pas mais s’élève à chaque montée de la combustion. Le système de refroidissement gère alors la limite de chauffage. Il doit alors être bien mis au point.

La préservation d’une voiture peut être faite en roulant régulièrement. L’entretien du système mécanique ne fonctionne de la même manière qu’un objet. Un objet peut être bien préservé en limitant sont utilisation. L’automobile fonctionne différemment, moins on l’utilise, plus elle se dégrade. La meilleure façon de la conserver est alors de l’utiliser, mais il ne faut pas trop exagérer la fréquence. Une dizaine de kilomètres par semaine suffit bien.

En conclusion, l’entretien d’une voiture ancienne dépend de chaque conducteur. Si le propriétaire a une bonne manière de conduire, l’auto sera toujours en bon état de marche. Les différentes sortes d’entretiens sont alors minimes si son occupant ne sait pas comment la préserver.

Les indispensables sont les pièces remplaçables qui doivent êtres changées à temps. Il faut aussi connaître la limite que représente la voiture, il y a certains termes qu’elle ne peut pas dépasser. Ils varient selon le terrain où elle s’expose, sa vitesse et sa charge.

Une voiture ancienne ne doit certainement plus être trop exposée dans un terrain non goudronné comme les routes secondaires. Vue son ancienneté, il ne faut plus dépasser les limites de vitesse et d’allures car cela peut défavoriser rapidement le moteur.