Le point sur les limites de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est un programme mis en place par l’homme. Elle peut présenter des limites et des inconvénients quant à ses fonctionnements, que ce soit pour un ordinateur, un robot ou autre. Même si elle est superpuissante, elle ne peut pas résoudre elle-même les failles qu’elle présente.

Les inconvénients de l’IA

La présence d’une faille dans la programmation d’un ordinateur est l’inconvénient le plus probable. Elle peut être présente dans les robots domestiques ou autres, les bras mécaniques, les véhicules intelligents…

L’intelligence artificielle ne peut pas trouver par elle-même les erreurs de programmation, ce qui peut être catastrophique.

Par ailleurs, le robot mécanisé peut entraîner une suppression de nombreux postes dans les grandes entreprises augmentant le taux des chômeurs.

Les limites de l’IA

Le prix de la recherche reste inaccessible pour les scientifiques qui n’ont pas de bailleur de fonds. Ceux qui sont financés par l’État ou par des organismes privés sont les seuls à pouvoir effectuer la recherche et les expérimentations.

En outre, l’IA fonctionne grâce à un réseau de transistor pouvant communiquer entre eux, ce qui implique qu’elle reste toujours une création de l’homme. Elle est incapable d’avoir des sentiments ou de ressentir des émotions. Aucune programmation ne peut reproduire des sentiments humains, aussi complexe soit-elle.

L’intelligence artificielle dépend complètement de l’homme puisqu’elle possède une base conçue par l’homme lui-même. Il programme et pose la question à laquelle la machine peut répondre.

En résumé, ce logiciel ne présente pas beaucoup d’inconvénients comparé aux nombreux atouts qu’il procure. Il peut effectivement résoudre des calculs complexes et s’adapter à l’environnement, retenir et acquérir des connaissances, comprendre ou apprendre grâce à des expérimentations, etc. Il faut tout simplement savoir rester vigilant face aux progrès militaires qui s’étendent dans le domaine de la robotique. Un scénario catastrophique est envisageable, où les machines prennent le contrôle du monde.

Article d’origine : InPrincipio.xyz